Maroc : Instance Nationale de protection des Biens Publics

http://inpbpm.zeblog.com/

Calendrier

« Décembre 2011 »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

INPBPM

INPBPM Instance Nationale de protection des Biens Publics au Maroc , INPBPM

Blog

Catégories

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

Rapport du FMI : réforme du système de compensation

Par INPBPM :: dimanche 11 décembre 2011 à 19:18 :: OBSERVATOIRE INPBPM

Le fond monétaire international (FMI) ne s’est pas contenté de faire un rapport sur l’économie marocaine. Au-delà des observations, le FMI formule, dans un rapport étoffé, des recommandations pour le Maroc concernant trois axes : les finances publiques, la politique monétaire ainsi que la balance des paiements.

Urgent : réforme du système de compensation

« L’augmentation des subventions et des salaires de la fonction publique en réponse aux demandes sociales mettra à mal l’équilibre des finances publiques à moyen terme », souligne le rapport. Le FMI préconise plutôt la réforme du système de compensation jugé « coûteux, inefficace et inéquitable », et un meilleur ciblage des produits à subventionner. Le FMI signale par exemple l’urgence de réformer les subventions du pétrole et du gaz butane tout en soulignant que cette mesure pourrait attirer au Maroc les foudres de certains lobbys. Le FMI préconise également la réforme du taux de la TVA afin de ne pas entrainer un déficit dans les comptes publics qui atteindrait, selon les estimations du FMI, les 7,5%.

Les transferts des MRE n’arrivent pas à pallier l’explosion des importations

Le FMI conseille également au Maroc un assouplissement du régime des changes, qui doit s’accompagner obligatoirement de la réforme du système de compensation afin d’en assurer la viabilité budgétaire. L’évolution du régime de changes pourrait ainsi booster la compétitivité économique, d’après le FMI. Les experts du FMI misent également sur une croissance de 4,5 et 5% du PIB pour l’année à venir. Si « la stabilité macroéconomique se maintient et que les réformes structurelles sont mises en œuvre » le FMI prévoit même une croissance de 6% à terme. La crise européenne pourrait déteindre sur le Maroc. Les transferts des MRE et les « recettes de voyage » n’arrivent que légèrement à atténuer le déficit du compte courant face à l’explosion des importations.

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://inpbpm.zeblog.com/trackback.php?e_id=578722
Copyright © Maroc : Instance Nationale de protection des Biens Publics - Blog créé avec ZeBlog