Maroc : Instance Nationale de protection des Biens Publics

http://inpbpm.zeblog.com/

Calendrier

« Novembre 2010 »
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930 

INPBPM

INPBPM Instance Nationale de protection des Biens Publics au Maroc , INPBPM

Blog

Catégories

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

la corruption dans un pays est un sujet d’inquiétude dans d’autres pays

Par INPBPM :: samedi 20 novembre 2010 à 15:52 :: Corruption
la corruption dans un pays est un sujet d’inquiétude dans d’autres pays
Avec la mondialisation croissante, les pays sont de plus en plus interconnectés
par le biais du commerce,des investissements, des transactions financières
 et des communications.


inpbpmbas.jpg



 la corruption dans un pays est un sujet d’inquiétude dans d’autres pays

Avec la mondialisation croissante, les pays sont de plus en plus interconnectés par le biais du commerce, des investissements, des transactions financières et des communications.


Cela signifie que la corruption dans un pays est un sujet d’inquiétude dans d’autres pays parce que:
les préjudices et l’injustice sont mieux connus ailleurs;


elle interfère avec les possibilités de commerce et d’investissement dans le pays touché par la corruption; cela peut conduire à un gaspillage de l’aide internationale au développement


et  les réseaux de corruption basés dans un pays opèrent à l’étranger, propageant ainsi la corruption dans d’autres pays;


le risque potentiel est d’autant plus grand lorsqu’un pays affaibli par la corruption devient un refuge pour la criminalité organisée.


En Afrique et dans d’autres régions, le problème de la corruption présente divers éléments transfrontalier


Le versement de pots-de-vin est souvent organisé et effectué au delà des frontières.


Les produits de la corruption sont camouflés grâce au blanchiment des fonds par delà les frontières.


(Cela peut se faire par le biais de dépôts dans des banques étrangères, d’acquisitions transfrontalières ou de transferts de fonds à des sociétés ou fiducies écrans dans des pays refuges.)


Les personnes impliquées dans des affaires de corruption peuvent souvent échapper à la détection et la répression en quittant le pays où des enquêtes ou des poursuites sont en cours ou bien où une décision judiciaire a été rendue.


Ces éléments signifient qu’il faut s’attaquer à la corruption à l’échelle internationale et qu’il est essentiel de pouvoir compter sur la coopération transfrontalière pour pré-venir, détecter et réprimer la corruption.


 Cependant, la complexité d’une telle coopération fait qu’il est difficile d’amener les suspects de corruption à rendre des comptes.


Les efforts menés par les gouvernements pour enquêter sur les auteurs de corruption ou les poursuivre peuvent être entravés lorsque les preuves, les témoins ou les auteurs de corruption se trouvent à l’étranger.


Sans la collaboration des gouvernements étrangers, l’application du droit pénal s’en trouve entravée.


De même, lorsque les produits de la corruption se trouvent à l’étranger, il est difficile de recouvrer les fonds ou les biens sans l’assistance des institutions étrangères.


LES CONVENTIONS CONTRE LA CORRUPTION EN AFRIQUE 

 


inpbpmbas.jpg




Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://inpbpm.zeblog.com/trackback.php?e_id=466925
Copyright © Maroc : Instance Nationale de protection des Biens Publics - Blog créé avec ZeBlog