Maroc : Instance Nationale de protection des Biens Publics

http://inpbpm.zeblog.com/

Calendrier

« Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 

INPBPM

INPBPM Instance Nationale de protection des Biens Publics au Maroc , INPBPM

Blog

Catégories

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

Diversification croissante de l’économie nationale

Par INPBPM :: vendredi 02 avril 2010 à 20:48 :: Général

Au cours de la période 2003-2007, l’économie nationale a évolué dans un contexte international peu favorable, caractérisé notamment par des tensions géopolitiques et par la flambée des cours des produits pétroliers et des matières premières.


Sur le plan interne, l’économie nationale a subi les répercussions de nombreux chocs parvenus entre 2003 et 2007. Il s’agit particulièrement des évènements du 16 mai 2003 et des conditions climatiques défavorables des années 2005 et 2007 auxquelles s’ajoute la fin de l’accord multifibres en 2005.


Face à ces événements, les pouvoirs publics ont déployé des efforts considérables et engagé des budgets conséquents. Les mesures et actions entreprises ont permis à l’économie  nationale de renforcer sa capacité d'adaptation et d'absorption des chocs et de maintenir ainsi son nouveau cycle de croissance. Le PIB en volume s’est accru de 4,9% entre 2003 et 2007 après 3,3% durant la période 1998-2002. Cette évolution résulte conjointement de la hausse en volume de 4,8% de la valeur ajoutée totale et de l’augmentation de 5,5% des impôts nets des subventions affectant les produits.


Cette amélioration est en rapport avec la poursuite de la consolidation des secteurs non agricoles qui ont connu une accélération à partir de 2004 passant de 4,7% à 6,5% en 2007. Le PIB non agricole a ainsi enregistré un nouveau palier de croissance et a évolué de 5,7% l’an entre 2004 et 2007 contre 4,2% au cours de la période 1999-2003.


Les activités non agricoles ont été marquées par la poursuite de la dynamique de plusieurs secteurs en l’occurrence, les mines, le tourisme, les services rendus aux entreprises et aux particuliers, les activités liées à l’intermédiation financière, les télécommunications et les BTP. L’activité secondaire a évolué favorablement et ce, tant au niveau de sa croissance qu’au niveau de sa participation dans la formation du PIB. Son rythme de croissance moyen s’est établi à 4,9% entre 2003 et 2007 après 3,4% enregistré en 1999-2002. La consolidation de la nouvelle dynamique dont font preuve les activités non agricoles sont le fruit des différentes réformes structurelles et sectorielles mises en oeuvre. Il s’agit notamment des contrats-programmes conclus avec les opérateurs privés, du soutien financier à  l’investissement et à la promotion des activités tertiaires, de la simplification des formalités administratives, de la levée de la contrainte du foncier et de la libéralisation de secteurs aussi importants que les télécommunications, l’énergie électrique, les transports, etc

Diversification croissante de l’économie nationale

Rapport Economique et Financier 2009

 



Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://inpbpm.zeblog.com/trackback.php?e_id=433038

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Copyright © Maroc : Instance Nationale de protection des Biens Publics - Blog créé avec ZeBlog