Maroc : Instance Nationale de protection des Biens Publics

http://inpbpm.zeblog.com/

Calendrier

« Octobre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

INPBPM

INPBPM Instance Nationale de protection des Biens Publics au Maroc , INPBPM

Blog

Catégories

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

Climat: Conférence de Bali

Par INPBPM :: jeudi 17 décembre 2009 à 00:38 :: Climat

Conférence de Bali sur le climat


 

Conférence de Bali sur le climat: deux décisions importantes prises

NUSA DUA (AFP) - Une conférence capitale sur les changements climatiques s'est ouverte lundi à Bali et a salué la ratification ce même jour par l'Australie du protocole de Kyoto sur la réduction des gaz à effet de serre.

Fiche de présentation des principaux gaz à effet de serre (© AFP/Infographie)

Cette réunion sous l'égide de l'ONU, prévue jusqu'au 14 décembre, doit permettre de tracer une feuille de route de discussions pour prolonger au-delà de 2012 le protocole de Kyoto sur ces gaz responsables du réchauffement.

 

Deux décisions "importantes" ont déjà été prises à la conférence de Bali sur le climat, a déclaré mardi le secrétaire exécutif de la Convention de l'ONU sur les changements climatiques (UNFCCC), le Néerlandais Yvo de Boer.

 

La première est la création d'un groupe de travail, présidé par le nouveau président de la Convention Rachmat Witoelar, chargé de concevoir le cadre et la calendrier des négociations climatiques après Bali, a indiqué M. de Boer. Ce groupe spécial devra identifier les éléments clé faisant partie des négociations futures et travaillera aussi à préparer l'arrivée à Bali des ministres la semaine prochaine.

 

La seconde décision technique est de permettre à l'un des deux organes subsidiaires permanents de la Convention climat de vérifier la bonne réalisation des transferts de technologie. L'Organe subsidiaire pour la mise en application (SBI en anglais), qui inclut des représentants de gouvernements, pourra désormais se pencher sur les transferts de technologies. Ces technologies permettent par exemple à des centrales thermiques de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement.

 

Des représentants de près de 190 pays sont réunis à Bali (Indonésie) jusqu'au 14 décembre afin de tracer une feuille de route de négociations pour prolonger au-delà de 2012 le protocole de Kyoto de réduction des gaz responsables du réchauffement.

 

"Les attentes du public sont grandes. Les yeux du monde sont tournés vers vous", a solennellement déclaré aux délégués le secrétaire exécutif de la Convention de l'ONU sur les changements climatiques (UNFCCC), le Néerlandais Yvo de Boer. De nombreux participants ont d'emblée exprimé leur satisfaction en apprenant que le Premier ministre australien Kevin Rudd, tout juste élu, avait annoncé avoir ratifié Kyoto.

 

Les Etats-Unis sont désormais la seule nation développée à ne pas l'avoir fait. Le Fonds mondial pour la nature (WWF) a estimé que la ratification par Canberra incitait Washington à faire de même. "Une fois que les Etats-Unis auront rejoint (Kyoto), nous pourrons nous atteler à légiférer sur des réductions draconiennes", a indiqué l'organisation dans un communiqué.

 

Le protocole de Kyoto (1997) est l'unique outil international pour freiner les émissions de gaz à effet de serre (GES), qui approchent des niveaux records. Les scientifiques recommandent de les diviser par deux d'ici 2050 (80% pour les pays industrialisés).

 

Le réchauffement climatique menace notamment l'Indonésie, troisième émetteur mondial de CO2 en raison de la déforestation qui s'y déroule à grande échelle. L'archipel pourrait perdre 2.000 îles en cas de montée des océans. "Le résultat de cette conférence déterminera, dans une certain mesure, si Bali et d'autres sites vulnérables sont destinés à devenir des paradis perdus ou pas", a commenté M. de Boer.

 

La réunion a pour cadre Nusa Dua, une péninsule au sud de Bali abritant des complexes hôteliers luxueux, placée sous la protection de 3.000 policiers et 7.000 militaires.

 

Dix mille participants --responsables gouvernementaux, experts, militants écologistes-- ont commencé à y animer des débats sur des questions techniques très variées, allant de l'énergie éolienne au marché du carbone en passant par la géothermie ou l'avancée du désert.

 

Un code vestimentaire "relax", sans veste ni cravate, a été choisi à dessein pour économiser la climatisation, mais de nombreux délégués ont peiné lundi à quitter leur tenue de ville.

 

M. de Boer a dit espérer à Bali une triple décision, premièrement de lancer les négociations sur l'après-protocole de Kyoto, deuxièmement sur un calendrier pour ces négociations et troisièmement sur une date pour les conclure.

 

Les seuils de réduction des GES et les moyens éventuellement contraignants pour les limiter ne seront pas décidés à Bali, mais après. Bali sera donc d'abord le cadre de "négociations sur les négociations".

 

Publié le: 04/12/2007 à 07:58:26 GMT Source : AFP

 

URL de cet article: http://www.avmaroc.com/actualite/conference-

 

bali-a110648.html


Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://inpbpm.zeblog.com/trackback.php?e_id=280338

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Copyright © Maroc : Instance Nationale de protection des Biens Publics - Blog créé avec ZeBlog