Maroc : Instance Nationale de protection des Biens Publics

http://inpbpm.zeblog.com/

Calendrier

« Février 2011 »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28 

INPBPM

INPBPM Instance Nationale de protection des Biens Publics au Maroc , INPBPM

Blog

Catégories

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

inpbpm 300.000 familles de 1 à 1,2 million de personnes bénéficieront de la couverture sociale

Par INPBPM :: vendredi 25 février 2011 à 17:15 :: Presse
Quelque 300.000 chauffeurs détenteurs de la carte professionnelle, qui seront délivrées à partir du mois d'avril, bénéficieront de la couverture sociale,Ces conducteurs (autocar, bus, taxisà) pourront bénéficier, d'ici l'été, de l'adhésion à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) qui prévoit la couverture médicale, une pension de retraite et les allocations familiales, a précisé le ministre dans un entretien accordé à la MAP.

Il s'agit donc de 300.000 familles de 1 à 1,2 million de personnes, qui auront désormais la possibilité de pouvoir profiter de ces prestations sociales, a poursuivi le ministre.M. Ghellab a expliqué que sur les 300.000 conducteurs, le tiers sont des salariés alors que les deux tiers sont des non salariés.Cette nouvelle initiative, fruit d'une série de réunions de concertation avec les centrales syndicales et les représentants des ministères de l'Intérieur, de l'emploi et de la formation professionnelle, de l'économie et des finances, et la Primature, constitue un important élan de développement humain, de la dignité sociale de ces personnes qui vivent dans des conditions économiques et sociales précaires, a-t-il dit.

CARTE PROFESSIONNELLE DES CONDUCTEURS A PARTIR DU MOIS D'AVRIL


Le gouvernement a apporté des innovations en trouvant une réponse à cette question de la couverture sociale des non salariés en commençant par les conducteurs professionnels, a fait remarquer M. Ghellab, ajoutant que jusqu'à présent, la CNSS ne couvrait que les salariés, alors que les non-salariés de ce secteur, se retrouvaient sans couverture sociale. Deux processus sont lancés, en parallèle, le premier est l'obtention de la carte professionnelle, a-t-il souligné.Il a indiqué dans ce sens que son département a déjà démarré depuis quelques mois à travers une campagne de communication (radio, tv, à) pour inciter les chauffeurs à déposer les dossiers de demandes pour l'obtention de la carte professionnelle, et ce jusqu'au 31 mars prochain, alors que la distribution des cartes professionnelles débutera en avril prochain. Le second processus concerne l'amendement de la loi de la CNSS lors de la prochaine session du Parlement pour pouvoir autoriser l'adhésion des conducteurs détenteurs de la carte professionnelle qui ne sont pas des salariés, a fait savoir le ministre.

 A travers les conducteurs non salariés, on ouvre un grand chantier social qui ne se limitera pas au transport mais qui couvrira d'autres secteurs d'activités, pouvant aboutir à la création d'un autre organisme dédié à la couverture sociale des non salariés, a souligné M. Ghellab.

Un gigantesque chantier social s'ouvre ainsi en s'inscrivant en droite ligne des Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, visant le développement des situations sociales et la réduction de la précarité par des réponses structurantes, a-t-il dit.


CODE DE LA ROUTE, VERITABLE SYSTEME TRANSVERSE


Cette initiative a été rendue possible grâce à la carte de conducteur professionnelle instituée par la réforme du code de la route, qui est une habilitation à conduire un véhicule dans le cadre de transport public, a encore fait remarquer M. Ghellab.

Le ministre a précisé que cette réforme de la carte permettra de faire une identification précise des conducteurs qui ont désormais une reconnaisse publique et qui bénéficieront de la formation de base et continue (tous les cinq ans) ainsi que d'une révision périodique de leur état de santé.

Le code de la route, qui a été vu au début en tant qu'un texte pour augmenter les sanctions, constitue un véritable système transverse qui balaie l'ensemble des aspects du transport jusqu'à son prolongement à la couverture sociale, a-t-il dit.

Lors des réunions de concertations tenues avec les syndicats, plusieurs problèmes ont été réglés progressivement notamment grâce à la création d'une mutuelle pour la couverture médicale, la mise en place d'une convention collective, la création de guichets sociaux au niveau de chaque région ainsi qu'une facilitation pour acquérir des logements pour ces conducteurs professionnels, a souligné M. Ghellab.

A signaler que les accidents de la route ont accusé une baisse de 17,5 pc au premier trimestre de l'entrée en vigueur du nouveau code de la route, en comparaison avec la même période de l'année 2009.

Les statistiques des accidents de la route pour 2010 révèlent que le nombre des tués a enregistré une baisse de 19,34 pc, contre une régression de 14,92 pc pour les blessés graves et 19,16 pour les blessés légers.

Propos recueillis par Fadwa El Ghazi
300.000 chauffeurs détenteurs de la carte professionnelle bénéficieront de la couverture sociale (Ghellab)



L'UE a mobilisé 1,8 milliard de DH pour des projets montés au Maroc en 2010

Par INPBPM :: vendredi 25 février 2011 à 14:14 :: Presse
L'Union Européenne a mobilisé en 2010 une enveloppe de 1,8 milliard de DH en soutien à des projets importants qui ont bénéficié aux citoyens marocains, a fait savoir jeudi à Casablanca l'ambassadeur, chef de la délégation de l'UE au Maroc, M. Eneko Landaburu.
Dressant le bilan de la coopération Maroc-UE durant l'année écoulée, le diplomate a précisé que ce soutien a bénéficié aux grandes réformes menées dans le royaume dans nombre de domaines, ajoutant que d'importants projets ont été lancés dans le cadre de la coopération bilatérale, notamment la lutte contre l'analphabétisme, l'agriculture solidaire, le désenclavement du monde rural, l'assainissement liquide et la lutte contre la pollution et contre la pauvreté.

Un nouveau programme de coopération, doté de 2 milliards de DH pour la période 2011-2013 a été signé en juillet 2010, a-t-il rappelé soulignant que le Maroc reste parmi les pays voisins qui ont le plus bénéficié du soutien financier de l'Union.

Le diplomate européen n'a pas manqué de souligner également que le bilan de la coopération bilatérale est positif notant que les deux parties ont fait de grandes avancées au niveau du dialogue politique et de la concertation.

Evoquant les perspectives d'avenir de la coopération entre le Maroc et l'UE, M. Landaburu a fait savoir que l'accent sera mis cette années sur 3 programmes. Le premier a trait notamment au développement rural dans le nord qui intéressera les populations les plus démunies alors que le 2-ème vise le renforcement de l'égalité entre hommes et femmes en soutenant les efforts déployés dans ce sens par le ministère du développement social, de la famille et de la solidarité.

Quant au 3-ème volet, il concerne l'accompagnement de la réalisation et la réussite du statut avancé dont bénéficie le Maroc dans ses relations avec l'UE et ce, à travers le rapprochement des législations dans la perspective d'accroitre le flux des investissements européens dans le royaume, augmenter l'emploi et permettre aux entreprises marocaines de bénéficier des opportunités offertes par le marché européen.

Notant que la coopération entre le deux parties concerne également le soutien des politiques et stratégies de réformes au Maroc, il a souligné l'importance d'accélérer ces réformes et mobiliser les ressources humaines et financières pour les faire aboutir.

Abordant la question du sahara, l'ambassadeur européen a rappelé la position de l'UE qui considère que la solution de ce conflit passe par un accord politique entre les parties concernées sous l'égide de l'ONU.

L'UE considère que la proposition marocaine d'octroyer aux provinces du sud une large autonomie sous la souveraineté marocaine "reste une proposition importante qu'il faut prendre en considération'', a insisté le diplomate européen.

L'UE a mobilisé 1,8 milliard de DH pour des projets montés au Maroc en 2010 (ambassadeur)

Copyright © Maroc : Instance Nationale de protection des Biens Publics - Blog créé avec ZeBlog