Maroc : Instance Nationale de protection des Biens Publics

http://inpbpm.zeblog.com/

Calendrier

« Avril 2010 »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 

INPBPM

INPBPM Instance Nationale de protection des Biens Publics au Maroc , INPBPM

Blog

Catégories

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

Le secteur touristique

Par INPBPM :: jeudi 08 avril 2010 à 21:15 :: OBSERVATOIRE INPBPM

L’activité touristique s’est inscrite à partir de 2004 sur un taux de croissance haussier, soutenue par les actions menées par les pouvoirs publics et les professionnels dans le cadre de la stratégie 2010.


Ainsi, le taux de croissance moyen de la valeur ajoutée de l’hébergement et de la restauration est évalué à 5,8% entre 2003 et 2007.


Les efforts déployés pour l’extension de la capacité d’accueil, la politique de l’Open Sky et l’amélioration des méthodes de promotion de la destination Maroc ont permis d’augmenter le nombre de  touristes à 7,4 millions en 2007 et les recettes de ce secteur à 58,7 milliards de dirhams contre 30,9 milliards de dirhams en 2003.


Cette stratégie a été soutenue par d’importants investissements étrangers engagés dans le secteur dont le montant a atteint 24,9 milliards de dirhams entre 2003 et 2007, soit 20,2% du volume global des IDE 

Consolidation du secteur touristique

Rapport Economique et Financier 2009

 

Evolution vers un statut avancé pour les relations Maroc-Union Européenne

Par INPBPM :: jeudi 08 avril 2010 à 18:01 :: OBSERVATOIRE INPBPM
Il est à signaler que le partenariat avec l’UE se distingue par l’implication croissante des ONG qui confère un élan à la dynamique de voisinage et de partenariat et renforce la société civile marocaine qui s’érige désormais comme un acteur majeur dans le développement économique, social et culturel du pays.

Les efforts déployés par le Royaume depuis 2000 pour obtenir un statut de partenaire

privilégié de l’UE, se sont couronnés, lors du Conseil d’association tenu le 13 octobre 2008 à Luxembourg, par la signature d'un accord octroyant au Maroc un statut avancé auprès de l'UE. Le Maroc est devenu ainsi le premier pays de la région Sud Méditerranéenne à bénéficier d’un Statut avancé dans ses relations avec l’Union européenne. Ce nouveau statut a pour ambition d’accompagner la dynamique endogène que connaît le Maroc et d’accélérer le mouvement du partenariat Maroc–UE. Ainsi, sur le plan politique, ce statut avancé prévoit l'organisation de sommets réguliers UE-Maroc, la mise en place d'un accord cadre pour la participation du Maroc aux opérations européennes de gestion de crise, la création d’une commission parlementaire mixte, le renforcement du dialogue politique, la programmation de réunions thématiques entre le Maroc et l’UE et le renforcement des échanges entre les partis et les groupes politiques. Ces nouvelles possibilités sont de nature à rehausser la qualité des rapports politiques à un niveau jamais égal. Sur le plan de la coopération sécuritaire, l’accord prévoit la création d’un Institut supérieur de lutte contre la criminalité, le développement de mécanismes de contrôle des frontières et la participation du Maroc aux actions de formation du Collège Européen de Police. Dans le domaine économique, les principales dispositions de l’accord concernent la mise en place d'un espace économique commun, s'inspirant des règles qui régissent l'Espace économique européen, le rapprochement du cadre législatif du Maroc à l’acquis communautaire, la conclusion d’un accord de libre échange global et approfondi, le renforcement de la politique de recherche et d’innovation industrielle au Maroc et le renforcement de la coopération entre le Maroc et le réseau de soutien aux PME en Europe. L’accord prévoit également la consolidation de la coopération dans des domaines porteurs de croissance comme l'agriculture à travers le soutien de l’UE à la réforme du secteur agricole marocain en cohérence avec « le Plan vert » et l’énergie par le biais de l’intégration du marché marocain au marché européen de l’énergie, particulièrement pour l’électricité et le gaz. De plus, le Maroc pourrait participer à quelques agences européennes à l'instar de l'unité de coopération judiciaire de l'Union européenne (Eurojust), l’Office européen de police (Europol), l'Agence européenne de la sécurité aérienne ou l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies. Il est à signaler que le partenariat avec l’UE se distingue par l’implication croissante des ONG qui confère un élan à la dynamique de voisinage et de partenariat et renforce la société civile marocaine qui s’érige désormais comme un acteur majeur dans le développement économique, social et culturel du pays. L’octroi du Statut Avancé au Maroc reflète l’appréciation de l’UE des efforts engagés par le Maroc en matière de réformes et représente une opportunité pour les accélérer. La poursuite de cette dynamique est de nature à permettre un ancrage plus fort à l’Europe, accélérer la convergence entre les deux partenaires et donner une nouvelle impulsion au processus de modernisation et de transition démocratique engagé par notre pays.

Evolution vers un statut avancé pour les relations Maroc-Union Européenne

Rapport Economique et Financier 2009

 


Copyright © Maroc : Instance Nationale de protection des Biens Publics - Blog créé avec ZeBlog