Maroc : Instance Nationale de protection des Biens Publics

http://inpbpm.zeblog.com/

Calendrier

« Avril 2010 »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 

INPBPM

INPBPM Instance Nationale de protection des Biens Publics au Maroc , INPBPM

Blog

Catégories

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

Les mesures à caractère budgétaire envisagées en 2009

Par INPBPM :: vendredi 30 avril 2010 à 22:42 :: OBSERVATOIRE INPBPM

Les mesures à caractère budgétaire envisagées en 2009 sont centrées essentiellement sur le  renforcement de la dimension sociale (53% du budget de l’Etat hors intérêts de la dette)


Elles concernent, en particulier, les populations rurales et la lutte contre la pauvreté et la précarité. Dans cette perspective, les budgets alloués à la santé, à l’enseignement, à l’habitat salubre, à l’eau potable et à l’électricité seront notablement renforcés. Pour soutenir le pouvoir d’achat des citoyens, la charge de la compensation hors fonds de soutien des prix atteindra 27,9 milliards de dirhams. Conscient des limites du système actuel, le ciblage des ménages pauvres a déjà été initié à travers différentes initiatives.


Ce choix sera plus affirmé à travers le renforcement direct de l’appui aux pauvres via l’assistance sociale pour l’accès à l’enseignement (450 millions de dirhams) et la généralisation

progressive du RAMED, qui vient compléter le dispositif de couverture sociale initié par la mise en oeuvre de l’AMO.


En outre, le gouvernement a relevé le niveau des allocations familiales de 150 à 200 dirhams par enfant (pour les trois premiers enfants) et augmenté la pension de vieillesse minimale de 500 à 600 dirhams.


Des charges additionnelles seront également supportées par la Loi de Finances 2009. Elles ont trait à la création de 12.820 nouveaux postes budgétaires pour répondre aux besoins des secteurs prioritaires, notamment de l’enseignement, de la santé, de la sécurité et de la justice.  


D’autres mesures visent la maîtrise des dépenses des autres biens et services (location de sièges, consommation d’eau et d’électricité, redevances de télécommunication, frais de carburants et d’achat de mobilier, de matériel et des fournitures de bureau).

Les mesures à caractère budgétaire envisagées en 2009

Rapport Economique et Financier 2009

 



Prévisions des recettes et des dépenses de l’Etat au titre de l’année 2009

Par INPBPM :: vendredi 30 avril 2010 à 22:40 :: OBSERVATOIRE INPBPM

Les choix arrêtés en matière de politique financière pour 2009 replacent les finances publiques, à moyen terme, sur une trajectoire favorable .Du côté des recettes, la réforme de l’impôt sur le revenu dans le sens de la baisse du taux marginal permettra de soutenir le pouvoir d’achat des ménages et de réduire les coûts des facteurs pour l’entreprise. En matière de dépenses, une réduction de 0,4 point du PIB est attendue en 2009  comparativement à 2008, baisse liée à la maîtrise des dépenses de compensation. Quant aux dépenses d’investissement, l’effort de l’Etat augmenterait afin d’accompagner les réformes structurelles et la mise en oeuvre de politiques sectorielles. Ces dépenses s’élèveraient alors à 4,9% du PIB en 2009 contre 4,4% en 2008.

Prévisions des recettes et des dépenses de l’Etat au titre de l’année 2009

Rapport Economique et Financier 2009

 

Déficit et besoin de financement

Par INPBPM :: vendredi 30 avril 2010 à 22:19 :: Général

Le déficit budgétaire résultant des évolutions prévisibles des recettes et des dépenses pour l’exercice 2009 serait de 21,6 milliards de dirhams soit 2,9% du PIB.  


Le besoin de financement s’élèverait à 26,6 milliards de dirhams.

 

Sa couverture nécessiterait, au regard d’un flux extérieur net positif de 10 milliards de dirhams, la mobilisation sur le marché intérieur de 16,6 milliards de dirhams .

 

L’ensemble de ces évolutions ferait que le taux d’endettement direct du Trésor poursuivra sa tendance baissière en passant de 53,7% en 2007 à 50,2% du PIB en 2009.

 

 Etant donné la sensibilité de ce ratio à l’assainissement budgétaire, le solde primaire qui permettrait de le stabiliser serait de -1,6% du PIB alors que le solde qui serait enregistré en 2009 serait de -0,3 du PIB.

Déficit et besoin de financement

Rapport Economique et Financier 2009

 

Copyright © Maroc : Instance Nationale de protection des Biens Publics - Blog créé avec ZeBlog